Une journée pour découvrir Chartres

Chartres en images

A une heure de Paris, et moins de 100 kilomètres Chartres est une jolie destination qu’il serait dommage de manquer. Située en Eure et Loir, vous pourrez y visiter la cathédrale Notre Dame de Chartres, chef d’œuvre de notre patrimoine national, flâner dans les ruelles du centre historique médiéval, découvrir un street art foisonnant, descendre en ville basse vous promener au fil de l’eau et pourquoi pas, découvrir la maison Picassiette, un lieu insolite qui ravira les petits comme les grands.

Le temps d’une journée ou d’un week-end je vous invite à me suivre…

Au programme

Impossible de ne pas tomber sous le charme de cette ville dominée par sa cathédrale, entourée par ses canaux, illuminée par ses mises en scène tous les soirs de printemps et d’été. J’avais déjà consacré un article sur cette destination, et je vous le propose aujourd’hui avec quelques mises à jour.

Pour tous ceux qui ont envie d’un bon bol d’air, d’une pause, n’hésitez pas, Chartres va combler aussi bien les couples que les familles et vous offrir une bien belle journée. C’est parti pour :

  • Une balade dans les rues en montant vers la cathédrale
  • La visite de la cathédrale
  • Un tour dans les boutiques
  • l’église Saint Aignan
  • Le street art
  • La découverte de la Maison Picassiette
  • Promenade sur les bords de l’Eure

C’est une journée un peu chargée mais elle se fait bien, en flânant, à son rythme. Avec les enfants, il faudra adapter, faire des choix. Et si vous y consacrez un weekend, c’est encore mieux.

cathédrale de Chartres
Vue de la cathédrale de Chartres depuis la ville basse

Chartres, c’est où ?

Chartres, c’est d’abord un dépaysement total aux portes de Paris, au milieu des champs de blé de la Beauce  :  88 kilomètres, 1 heure par l’autoroute ! 73 kilomètres d’Orléans.

En train, c’est une trentaine de liaisons  depuis la gare Montparnasse (compter 1 heure), des liaisons avec Le Mans, avec la Bretagne…

Cathédrale de Chartres et tour Guillaume
La tour Guillaume, vestige médiéval de Chartres

Dans les rues de Chartres, au fil du temps…

Amateurs d’histoire, de photographies, ne manquez pas d’arpenter les ruelles chartraines depuis les rives de l’Eure dans la ville basse avant d’accéder à la ville haute et sa cathédrale. Les quartiers historiques de la ville sont classés parmi les premiers secteurs sauvegardés de France.

ruelle de Chartres, maisons à pans de bois, cathédrale
Depuis la ville basse on monte doucement vers la cathédrale

Vous pouvez aussi emprunter le petit train (départ devant la cathédrale) en journée mais aussi à la tombée de la nuit pour la découverte des sites illuminés. (à vérifier selon la période)

Sur la photo ci-dessus, après avoir longé l’Eure, vous accédez à la ville basse par la Porte Guillaume. En 1181, Chartres était protégée par une enceinte percée de huit portes sur une longueur de 3 400 mètres. La première Porte Guillaume est édifiée vers la fin du XIIe siècle. Elle serai reconstruite lors de la guerre de la Cent ans pour être améliorée,  subira de nombreuses modifications et sera détruite par l’armée allemande.

Les rues ont gardé leurs noms médiévaux.

Sur la place Billard, cette halle a vu le jour en 1899. Elle est directement inspirée du style Baltard.

Marché aux légumes Chartres style Baltard

L’office de tourisme organise des visites guidées. Je vous recommande particulièrement celle du dimanche matin « Au fil du temps ». La guide est passionnante et on aborde le côté historique ainsi que le street art.

L’église Saint-Aignan

L’église Saint Aignan est mon coup de cœur : admirez ses peintures… Les vitraux ne sont pas en reste, venez les découvrir. La charpente, en forme de carène de bateau renversé, date de 1625. Les peintures sur l’ensemble des murs de la nef ont été conçues en 1865 par Émile Boeswillwald, architecte alsacien qui avait travaillé avec Viollet-le-Duc et restauré la Sainte-Chapelle à Paris.

Chartres église Saint Aignan

L’escalier de la reine Berthe et sa tourelle à colombages (veuve du comte de Chartres qui épousa le roi Robert le Pieux).

Visiter la cathédrale de Notre-Dame de Chartres

Chartres

Ah, cette cathédrale que l’on aperçoit des kilomètres à la ronde… C’est l’une des plus belle au monde et son ensemble de vitraux du 12è et 13è siècles vous permet d’admirer le bleu roman inimitable surnommé « le bleu de Chartres ». Depuis le Moyen-Age, Chartres à toujours été un haut lieu du vitrail et les ateliers étaient nombreux.

Trois façades, neuf portails, plus de 1 500 statues et sculptures, une crypte aux dimensions exceptionnelles, une clôture de chœur véritable dentelle de pierre, un labyrinthe encore parcouru par les pèlerins… Vous l’aurez compris, la cathédrale séduit tous ses visiteurs, spirituellement ou culturellement. Son unité architecturale est du à la vitesse de sa construction : seulement 26 ans !

Poursuivez la visite par les jardins de l’évêché qui sont situés derrière la cathédrale. Vous aurez un beau panorama sur les rives de l’Eure.

Le musée du vitrail

Juste à côté de la cathédrale, le musée du vitrail, classé monument historique vous transporte dans un univers étonnant. Ne manquez pas la petite présentation qui vous fera comprendre la fabrication d’un vitrail. Vous pourrez ensuite admirer des vitraux renaissances et contemporains.

Chartres le musée du vitrail

C’est une activité toute trouvée lorsqu’il ne fait pas beau et si vous poursuivez par la visite de la cathédrale vous pourrez faire un lien intéressant entre les deux. Le musée est situé à quelques pas de la cathédrale dans le cellier gothique de Loëns, l’un des plus remarquables de France. Lors de la visite, n’oubliez pas de lever la tête : l’architecture du bâtiment comprend trois nefs égales, trois travées de 21 croisées d’ogives supportées par 20 consoles appuyées dans les murs latéraux et 12 colonnes à chapiteaux. Admirable !

Le musée se compose de deux parties :

Au premier niveau, l’ancienne grange aux dîmes vous accueillera pour suivre  un parcours d’interprétation  des vitraux de la cathédrale de Chartres et admirer une collection remarquables de vitraux de la Renaissance. En descendant au niveau inférieur, vous aurez accès au cellier aux dîmes,   une salle gothique immense de toute beauté (l’une des plus belles en France). Vous pourrez y admirer des œuvres contemporaines et comprendre l’évolution des techniques. Contre toute attente, moi qui suis plutôt intéressée par l’histoire, ce sont les œuvres d’artistes contemporains qui m’ont enthousiasmée ! Des visites de groupe sont possibles, nous avons eu la chance d’y participer et je vous le conseille vivement car on y apprend une foule de choses ainsi que pendant les démonstrations qui permettent de découvrir les techniques, les outils, les gestes… Je le recommande pour les adultes et les enfants.

Le centre de Chartres : ses rues, ses boutiques

Le centre ville est un secteur piétonnier et c’est vraiment agréable. Il y a  de jolies boutiques, des spécialités gastronomiques, des brocanteurs, des galeries d’art ( la galerie du vitrail est à ne pas manquer) … En ce moment, les commerçants, les artisans et tous les acteurs qui contribuent à l’ambiance si agréable de la ville ont plus que besoin d’être soutenus.

La librairie l’Esperluète , un lieu comme je les aime, dans une très vielle maison (Henri 4 y serait peut-être passé le jour de son sacre)

Certaines boutiques recèlent des trésors comme cette colonne médiévale : ouvrez l’œil! Ne pas manquer les spécialités chartraines : le sablé de Beauce, l’Eurélienne (la bière du département), les bonbons Mentchikoff, le Macaron….

Chartres la maison Picassiette

La visite de la Maison Picassiette

Entre l’insolite et le merveilleux, voilà une visite qui ravira grands et petits.

Raymond Isidore commence son œuvre en 1938 lorsqu’il prend l’habitude de ramasser des morceaux de verre et de faïence sur son chemin. Il les transforme en mosaïque pour embellir sa maison et en recouvre petit à petit les murs intérieurs et extérieurs, les meubles, les sols, chaque objet…

La Maison Picassiette est située au 22 rue du Repos. Si vous êtes marcheur, cela se fait. Mais je vous conseille plutôt de débuter votre journée par cette visite, puis de rejoindre le centre de Chartres. Elle est ouverte de 10h à 12h30 puis de 14 h à 18 h et fermée le mardi. Tél. 02 37 34 10 78. Sur le site, vous pouvez lire l’histoire complète et télécharger le guide de la visite.

Chartres Street art

Chartres et le Street Art

Le street art est très présent à Chartres. Immanquable, la grande fresque de Jean Moulin, réalisé par Jimmy C. Mais ouvrez l’oeil ! Et vous croiserez d’autres artistes : Black Salamander, EZK, Miss Tic, Toc-Toc, M. Chat…

Chartres street art

Tout a débuté avec des artistes chartrains en 2012 lors de la première édition du Boulevard du Graff. Cette incroyable mise en valeur de l’art urbain a lieu tous les ans fin mars sous la forme de Live Graffs. Un événement à ne pas manquer.

Chartres les bord de l'Eure

Chartres, au fil de l’eau…

On sort un peu de l’effervescence touristique pour flâner le long des canaux et cours d’eau. On admire les jolies demeures, les ponts sur l’Eure, les lavoirs, les jardins… Et l’on en profite pour photographier la cathédrale qui domine le paysage.

En fin de journée, les teintes sont jolies et les lieux sont reposants. Mais on peut aussi en profiter pour pique niquer pendant la pause déjeuner.

Chartres les bord de l'Eure

Les bonnes adresses

Un incontournable si l’on veut parfaire sa journée ! Chartres est réputée pour ses bons restaurants, ses innombrables bars et sa bonne ambiance. Depuis mes visites dans la ville, j’ai testé quatre adresses : O Tire Bouchon (mon chouchou, ne manquez pas leur effeuillé de bœuf), Le Saint Hilaire (parfait mais il faut prendre le temps et puis le budget n’est pas le même), La Table de Julie (pas déçue, mais un poil cher à mon goût pour le repas que nous avons eu) et le Café des Arts (juste à côté de la cathédrale, qui fait le job lors d’une journée chargée). Dernièrement, je suis allée à la guinguette sur les bords de l’Eure. Bien que plus éloigné du centre, je recommande ce lieu qui est complètement dépaysant : à faire lorsqu’il fait beau entre la maison Picassiette le matin et la ville l’après-midi par exemple.

Et sinon, pour boire une bière, une jolie découverte, avis aux amateurs : L’Académie de la bière , un bon moment devant une bonne bière à côté du musée. En journée, un peu au calme, le bar de l’escalier, à côté de l’escalier de la reine Berthe est un endroit reposant.

La Guinguette de Chartres
O’ Tire Bouchon
Le bar de l’escalier
Chartres en lumière

Chartres en lumière

Chartres nous réserve bien d’autres surprises, notamment la célèbre fête de Chartres en lumière qui se déroule généralement de la fin avril à la fin octobre avec une soirée inoubliable courant septembre. En attendant, voilà une bien jolie façon de finir cette journée passée à Chartres : plus d’une vingtaine de sites s’illuminent à la nuit tombée en ville haute comme en ville basse. Les scénographies sont tout simplement féeriques. Vous pouvez faire le parcours en empruntant le petit train touristique qui vous donnera les commentaires en direct.

Chartres en lumière

Explorer les alentours

Le château lors de la journée des tulipiades

Le château de Maintenon, son parc et ses jardins à la française

Le domaine de Maintenon, ses jardins à la française, son aqueduc… Certainement moins populaire que Versailles, mais aussi plus intimiste, la visite de cette petite merveille vous entraîne dans la vie cachée du Roi Soleil. Et ses jardins, ses perspectives, ses topiaires… Au gré des allées, vous vous dirigez vers l’aqueduc, caprice inachevé du Roi. Chacun ici y trouvera son bonheur, entre culture et balade bucolique.

Cette journée s’achève et il y a encore tellement à dire et à voir à Chartres ! Une journée, un weekend qui s’achève avec des images plein la tête. On reviendra, c’est sûr !

Vous connaissez Chartres et ses alentours ? N’hésitez pas à partager vos coups de cœur et vos bonnes adresses en commentaires, où faites moi simplement un coucou par ici .

Quelques liens

Office de tourisme de Chartres

La Maison Picassiette

Chartres en Lumières

O TireBouchon (restaurant -bar à vins)

Bar de l’Escalier

Domaine de Maintenon

Pour le moment, le blog ne contient que deux articles. Je suis actuellement en train de transférer mon ancien blog vers celui-ci, mais cela prend un peu de temps 🙂

Pour consulter l’article sur San Francisco sur ce blog, c’est ici : 

Pour consulter le blog « les jolies choses de ma vie », c’est là : LES JOLIES CHOSES DE MA VIE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *